Sur Mesure-Camping

Lorsque la saison estivale se montre le bout du nez, beaucoup en profite pour s’évader.  Les statistiques démontrent que le nombre de...

Chaque semaine, les gens nous questionnent à savoir, quel matelas serait le plus approprier pour calmer leurs dorsalgies?  Il est difficile d’avoir une réponse générale.  Tout dépendant du mal dont vous souffrez, vous serez conseillé différemment.

Les maux de dos comptent parmi les problèmes les plus courants au Canada.  De plus, les blessures aux dos sont également, la plus grande cause d’arrêts de travail au Québec.  Apparemment, 90% des gens connaîtrons une problématique dorsale au cours de sa vie.  Généralement, entre 30 et 50 ans, soit la période où nous sommes le plus actifs dans notre vie.  Certains troubles se résorbent en moins d’un mois, d’autres, moins chanceux, développeront une maladie chronique.  On dit Chronique lorsque le problème persiste durant plus de trois mois.

Dans les cas de maux de dos, le plus important à savoir lorsque vous êtes à la recherche d’un matelas, est de s’assurer d’un bon soutien.  La croyance était, il y a 40 ans, qu’il fallait dormir sur un matelas très ferme absolument.  Les choses ont évolué, nous savons maintenant qu’il y a du vrai et du faux là-dedans…

 

 

Un montage personnalisé!

Dans tous les cas, un soutien ferme est de mise (le centre du matelas) pour les matelas réversibles et (la base) pour les matelas non réversibles.  Par contre, tout dépendant du trouble dont vous souffrez, la mousse de surface (le dessus) différera selon vous goûts personnels.  Celui-ci n’a pas besoin d’être très dur.  Même que dans certains cas, il vaut mieux qu’il ne le soit pas trop.  Le même produit peut être bon pour une maladie, mais néfaste pour un autre.

Un soutien ferme est toujours le mieux.  Quand on est malade, c’est nécessaire, mais cela peut même prévenir bien des ennuis à long terme, et cela pour tout le monde.

Un matelas est composé d’une superposition de matériaux.  Tous les éléments doivent être bien pensés pour donner un bon matelas.  Le centre (matelas réversible) ou la base (matelas non réversible) est soit un ressort ferme ou une mousse ferme, la densité de la mousse offrira la durabilité et la fermeté apportera le soutien désiré.  Ensuite, il y a le feutre isolateur, dans le cas d’un matelas ressorts, celui-ci sert à empêcher les ressorts d’effriter la mousse de surface.

La mousse de surface c’est vraiment le confort, vous pouvez la choisir, de ferme à moelleuse sans problème selon vos goûts.  Dépendant de votre problème de dos, certain matériau est à conseiller tandis que d’autres, à éviter.  Le matériau bon pour tous, le latex talalay.

La surpiqûre est également hyper importante.  La mousse que nous utilisons pour surpiquer notre matériel à un impact sur le confort, mais sur le fait que notre matelas ne creuse pas.  C’est malheureusement une des plus grandes lacunes des matelas vendus en grande surface.  Les matelas vendus en grande surface sont pour la plupart du temps, piquer avec de la codelle, ce qui est très invitant à l’état neuf, car il donne un effet pouffant.  Ce matériau se tape en un rien de temps. Nous, nous piquons dans de la mousse haut de gamme.  Pas de codelle!

 

 

Avez-vous des matelas orthopédiques?  Nous, oui! mais attention…

Les clients nous arrivent parfois avec une demande bien précise, un matelas orthopédique.  Mais qu’est-ce qu’un matelas orthopédique?  Autrefois, ce nom était donné aux modèles qui possédaient certains critères : ressorts résistants, supports lombaires, supports latéraux doubles, mousse velva à haute résilience.

Cependant, n’étant pas soumis à respecter des normes dans le domaine matelassier, tous et n’importe qui, pu donner ce titre sur tout et n’importe quoi.  C’est dommage, car très peu de manufacturiers utilisent encore ces produits qui étaient pratiquement immortels.

Maintenant, matelas orthopédique, n’est plus qu’un nom avec une consonance médicale afin de mettre les gens en confiance.  C’est du marketing…  Ce n’est pas parce que ces matériaux n’existent plus, car nous, nous les utilisons encore.  Seulement, l’arrivée des produits chinois a fait un réel ravage dans l’industrie du matelas.  Les ressorts arrivent ici compressés afin d’en accumuler un maximum dans les conteneurs, résultat: les ressorts arrivent ici déjà abîmés.  Une chose qui est sûre, si vous avez mal au dos, allez en manufacture directement pour avoir un matelas approprié à votre condition.

 

 

Plusieurs raisons peuvent apporter des maux de dos de façon chroniques.  Les plus fréquentes sont:

 

. Les maladies auto-immunes; tel que l’arthrite rhumatoïde, le lupus, la spondylarthrite, la fibromyalgie… toutes ces maladies extrêmement douloureuses qui attaques les articulations intervertébraux et donc, qui au fil du temps, cause la fusion des vertèbres.  Lorsqu’on sert ces gens, il est la plupart du temps très difficile pour eux de nous dire sur quel matelas ils sont le mieux, ils souffrent beaucoup et en permanence.  Comme toujours, nous conseillions un centre ferme, soit un ressort ensaché ou une mousse ferme.  En mousse de surface, nous allons proposer quelque chose de très doux.  Si vous adorez la mousse mémoire, assurez-vous d’en avoir seulement une mince couche.  Elle amortit les chocs et atténue les points de pressions, mais il est plus difficile de s’y retourner.  Le meilleur matériau dans les cas de douleurs chroniques est sans aucun doute, un latex talalay à 100%.  Le but avec cette clientèle est d’éviter tout point de pressions sans nuire à la mobilité.  Matériau à éviter: le ressort conventionnel.

 

.Traumatisme; dû à un accident de la route, à un accident de travail, micro-traumatismes, à cause de mauvais mouvements répétés.  Tout dépend de la gravité de la blessure.  Les conseils seraient un peu comme dans le cas d’ une hernie ou de maladies auto-immunes.  Dans les cas graves, où les gens doivent être alités sur une longue durée, le matériel de surface sera aussi important que les composantes intérieures.  Opter pour un tissu le plus naturel possible ou le tissu anti-plaies de lit.  Pour aider la circulation sanguine, levez la tête et soulevez vos genoux à l’aide d’un oreiller ou d’un lit ajustable.  Demander un angle de 30 degrés supplémentaires au niveau des pieds. Les lits ajustables n’arrivent pas automatiques avec cet angle, mais il est possible d’y ajouter cette option sur tous les lits.

 

.Hernie discale; inflammation et déplacement d’un disque situé entre deux vertèbres et exerce une pression sur les nerfs autour.  Le plus fréquent situé dans le bas du dos (lombalgie) car c’est cette partie du dos qui est le plus sollicité.  Elle est chargée d’absorber les chocs de la cervicale et de la dorsale. Dans les cas des hernies discales, il est impératif d’avoir un bon soutien au niveau du postérieur.  Cependant, en surface vaut mieux avoir de la souplesse.  Le latex est vraiment le meilleur produit, il respire et absorbe la pression sans être trop statique.  Alors que, la mousse mémoire semble amplifier le problème.  Cette mousse est extrêmement enveloppante et il est plus dur de s’y retourner et l’inactivité semble le pire ennemie pour l’hernie.  Si vous préférer le confort du matelas ressort, des supports lombaires additionnels pourraient être un bon choix.  Ajouter un oreiller sous vos genoux pour dormir.

 

.Le stress; généralement, il s’attaque au niveau cervical surtout.  Le matelas que nous conseillons dans ces cas-là sera choisi en fonction de réduire la pression surtout au niveau du cou et des épaules.  Ferme à l’intérieur et tendre à l’extérieur.  Plus le matelas est moelleux, plus l’oreiller devra être petit en épaisseur.  Le but c’est de garder votre ligne vertébrale le plus droite possible.

 

.L’obésité; est-ce que ça prend un matelas spécial lors qu’on est en surpoids, bien sûr!  Le mot d’ordre dans tous les cas c’est encore, le soutient. Quand on est en surpoids, il faut essentiellement avoir un soutien plus résistant que la moyenne.  Choisissez des produits d’ici, ils sont beaucoup plus solides que les produits chinois vendus en magasin.  Allez directement voir le fabricant, en plus d’avoir des matériaux plus résistants, votre matelas sera conçu pour vous, avec le renforcement dont vous avez besoin.  Soit un 100% latex ferme, compression 44 avec recouvrement biolaine, ou encore, un ressort 510 enforcit de supports lombaires et supports latéraux doubles (pour empêcher le ressort de s’affaisser et de renverser).  Évitez les matelas possédant un trop grand nombre de ressorts. Plus il y a de ressorts, plus la broche est fine donc moins résistante. Priorisez un matelas réversible et faites la rotation plus souvent.

 

 

 

 

 

 

En utilisant une bonne posture, vous donnez à votre corps la forme dont il a besoin pour bien fonctionner.  Les avantages d’une bonne posture peuvent être ressentis instantanément; d’avantage d’énergies, moins de douleurs musculaires, mieux respirer, plus d’amplitudes dans vos articulations, une meilleure apparence… alors, soyez conscient et opter pour une bonne posture.  Tête droite, dos droit, épaules légèrement derrière la cage thoracique et le plus détendue possible, jambe parallèle. 

          Patrick Ormandy,

         Massothérapeute et Kinésithérapeute

 

 

 

au plaisir!

merci à notre collaborateur, Patrick Ormandy, pour ses précieux conseils

 

 

 

 

 

 

Geneviève Jalbert

Les Matelas à L’Horizontal

Les Ressorts

Il y a beaucoup de types de ressorts aujourd’hui dans le monde du matelas. Malheureusement plus on évolue dans le temps, plus les ressorts...

Les punaises de lits

Qui n’a pas entendu une histoire d’horreur au sujet des punaises de lits? Depuis quelques années, c’est carrément devenu un...

Le sommeil est probablement la chose que l’ont ne devrait jamais négliger. Souvent sous-estimé, considéré comme étant une perte de temps et pourtant, mal dormir peut avoir des effets très néfastes sur notre santé. Dormir accorde à notre corps de tomber dans un mode économie d’énergie pour que le tout le corps puisse se régénéré.

Il se trouve que durant notre sommeil notre corps produit de nouvelles cellules afin de remplacer les cellules mortes. Le manque de sommeil profond affecte tout le corps au niveau des organes vitaux. Ceux-ci n’ayant jamais de temps de pauses vieillissent prématurément. Cela peut entraîner des maladies cardiovasculaires et augmenter le risque de développer un diabète de type 2.

 

troubles du sommeil: cause de surpoids

Mal dormir nuit aussi à la perte de poids. Des études ont démontré que la fatigue à un effet négatif sur notre alimentation. Le problème est chimique! Les hormones qui gèrent la faim (la ghréline et la leptine) secrète de façon anormale. Lorsqu’on est plus fatigué, nous produisons plus de ghréline, ce qui envoie un message de faim dans le but de récupérer de l’énergie par la nourriture. Et la leptine, celle qui dit, à notre cerveau que l’on a plus faim, fonctionne au ralenti pour économiser de l’énergie. C’est pour cette raison que le manque de sommeil est un obstacle à la perte de poids et peut apporter de l’obésité.

Un manque de sommeil attaque aussi notre concentration, notre mémoire et notre humeur. Nous devenons donc moins efficaces, par conséquent , une baisse d’estime de soi peut même nous mener à la dépression. Sans compter que lorsqu’on manque de concentration nous risquons plus de nous blesser dans nos tâches quotidiennes.

 

Le sommeil se divise en quatre grandes phases.

1. L’endormissement: dans cette phase, on remarque que le cerveau est encore actif, il réagit encore aux bruits environnants.

2. Le sommeil léger: L’activité cérébrale ralentit de plus en plus. La respiration devient plus lente et plus profonde. Ce n’est pas assez pour que ce soit un sommeil réparateur. Dans cette étape de sommeil, nous perdons le contact avec l’extérieur, mais on ne rêve pas encore.

3. Le sommeil profond: À ce stade, notre corps réussit à se régénérer. L’activité cérébrale est à son plus lent. On peut avoir des rêves vers la fin de ce cycle, mais la plupart du temps, nous sommes dans le sommeil le plus complet. Même notre inconscience est à son plus bas. Si nous rêvons, nous n’en avons pas le souvenir. C’est une étape qui vient à raccourcir en vieillissant, c’est pourquoi avec l’âge, il est moins facile de récupérer.

4. Le sommeil paradoxal: C’est la dernière phase du sommeil. Nous sommes toujours dans un sommeil profond, mais tranquillement, notre cerveau reprend ses activités. Nous rêvons beaucoup et nous pouvons nous en souvenir, surtout à la fin de cette phase. Pour l’âge d’or, cette étape de sommeil se perd la plupart du temps. C’est pourquoi beaucoup de personnes âgées se réveille très tôt et doivent se recoucher dans la journée.

 

Les principaux troubles du sommeil:

1. L’insomnie, le problème le plus courant et le plus connu.  Ce trouble est surtout associé à la première phase du sommeil, l’endormissement.  La cause est souvent le stress et l’anxiété.  La conséquence serait la fatigue puis les sautes d’humeurs, sans oublier le manque de vigilance dû à l’épuisement.  La solution tant qu’à elle est la relaxation, une routine de sommeil est toujours suggéré.  La méditation fait des miracles.  Mais bien sur, au départ il faut s’installer confortablement dans un bon matelas.

2. L’apnée du sommeil: Celle-ci est à prendre au sérieux. Ce n’est pas que de ronfler. Il faut absolument être suivi par un en clinique du sommeil ou par un pneumologue. Les dégâts d’une apnée non traités peuvent être fatals. On remarque un relâchement musculaire de la paroi du pharynx qui bloc le passage de l’air. Le danger est que lorsqu’on atteint le sommeil profond (stade 3 et 4), notre cerveau est si endormi que le réflexe de respirer est moins spontané. Il y a donc des arrêts respiratoires qui peuvent durer longtemps et endommager votre cœur. Il lit ajustable peut vraiment aider. Il suffit de lever légèrement la tête.

3. Le syndrome des jambes sans repos: Un phénomène difficile à expliquer. Il reste sans réponse, mais heureusement, pas sans solutions. Les gens qui en souffrent expriment une sensation de lourdeur, ce qui les porte à bouger leurs jambes sans arrêt. Nous avons constaté une diminution des symptômes avec les gens possédant des lits électriques. Nos clients nous ont témoignés que, dans la position zéro gravité (nez à la hauteur des genoux) plus les vibromasseurs, leurs situations c’était grandement amélioré. Ils ont maintenant moins de difficulté à s’endormir.

4. La Narcolepsie: un problème handicapant et beaucoup moins fréquent relié au sommeil. Cela se définit par des troubles de somnolence extrême durant la journée et provoque des crises de cataplexie. La cataplexie est un relâchement soudain des muscles, comme si d’un seul coup vous devenez un spaghetti. Cela entraîne des chutes donc des fractures. Dans ces cas, les médecins ont constaté que les phases du sommeil sont en fait, toutes désorganisées. Si toutefois, vous vous reconnaissez en lisant ces symptômes, il est urgent de contacter un spécialiste des troubles du sommeil, car c’est une maladie grave qui peut évoluer très rapidement. Il n’y a malheureusement pas de remèdes à ce jour, mais il y a des médicaments qui peuvent aider à dormir profondément et à rester réveiller dans le jour.

On banalise bien trop la situation face aux troubles du sommeil. Ces maladies sont mortelles à petit feu, mais bien plus invalidantes que l’ont puissent y croire au quotidien. Est-ce la pression d’être toujours plus performant? Dormir est la base et pourtant une enquête de l’émission J.E. révèle que 78% des Québecois souffrent de troubles du sommeil.  Nous sommes face à une situation alarmante!

 

 

La qualité de notre sommeil nocturne a un effet significatif sur notre aptitude à nous concentrer et à donner son plein rendement.  En faite, une bonne partie de la croissance musculaire se déroule durant le sommeil, notamment durant la phase du sommeil profond.  Durant cette phase, l’organisme fabrique et libère des substances anabolisantes comme l’hormone de croissance.  Cela permet au corps de construire du tissus musculaires et à détendre également les muscles pour qu’ils récupèrent!

           Patrick Ormandy,

         Massothérapeute et Kinésithérapeute

 

 

Voici quelques conseils:

1. Installez-vous confortablement. Un bon matelas adapté à vos besoins. Des couvertures douillettes pour n’avoir ni trop chaud ni trop froid. Un pyjama qui ne vous serre pas.

2. Faites-vous une petite routine chaque soir. Exemple; une tisane à la même heure, environ 30 minutes avant d’aller au lit. Évitez les écrans 30 minutes à une heure avant. Écoutez de la musique douce ou faites une méditation. Consacrez au moins une demi-heure à vous préparer à dormir. Si vous possédez un lit ajustable, mettez-vous en position zéro gravité pour votre relaxation sinon mettez un oreiller sous vos genoux. Au moment de dormir, activer votre remise à plat. Au bout d’un moment, votre corps et votre cerveau auront enregistré votre rituel, le passage à la relaxation à l’endormissement se fera de soi.

3. De l’exercice! Chaque jour accordez-vous un 15-20 minutes minimum d’exercice. Soit avant le travail, sois après, mais pas trop près de l’heure ou vous allez dormir, car l’exercice stimule. L’exercice physique aide énormément au système nerveux.

4. Une alimentation saine, moins de sucre, moins de café, moins d’alcool et surtout, laissez votre organisme digérer avant d’aller dormir. Ne rien manger 2 à 3 heures avant d’aller se coucher.

5. Soyez discipliné, couchez-vous et levez-vous à la même heure. Nous avons une horloge biologique!

 

 

Ne sous-estimé pas et ne faites jamais de compromis concernant votre sommeil.  C’est la fondation d’un corps et d’un esprit en santé.  Chez nous, Les Matelas à L’Horizontal, c’est notre mission depuis 35 ans.  Nous avons comme mandat que chaque être humain qui passe nos portes comprennent que le plus bel achat qu’il puisse faire c’est en faite son matelas.  Le secret pour une vie saine? Une équilibre parfaite entre manger et bouger, rire et réfléchir, travailler et dormir.

 

 

merci à notre collaborateur, Patrick Ormandy

 

 

 

 

 

 

 

Geneviève Jalbert

Les Matelas à L’Horizontal

Comment choisir son matelas?

C’est unanime, tous redoutent le moment de magasiner leurs matelas. Les gens se sont malheureusement, trop souvent, fait berner dans ce...